confederation-maritime.org

contact@confederation-maritime.org

PROCES ERIKA A PARIS VIOL DE LA CONVENTION INTERNATIONALE


Lundi 23 Avril 2007 (voir journal ’’ LE MARIN ’’ de cette semaine ) Alain Malard a plaid devant le tribunal correctionnel de PARIS , la violation de la CONVENTION INTERNATIONALE de 1992 qui gouverne les indemnisations des victimes des mares noires .
Ni le tribunal , ni la majorit de la cinquantaine d’avocats prsents n’taient conscient de l’ampleur des malversations de TOTAL , du FIPOL , des TRIBUNAUX DE COMMERCE avec la complicit de la COUR D’APPEL de RENNES ...
Aux dernires nouvelles et suivant certaines rumeurs persistantes ; le prsident de la 2 chambre commerciale de la cour d’appel se serait associ au prsident du tribunal de commerce de RENNES pour attaquer Alain Malard , suite a la dnonciation du viol de la CONVENTION PARIS !!! Une procureur qui s’tait exclame ’’ FAITES LE TAIRE METTEZ LE EN PRISON ’’ se serait galement associe aux deux compres prcits ...
Autre information : Un lettre anonyme de calomnie , voir de menaces contre la CONFEDERATION MARITIME serait parvenue au procureur de LORIENT ...

Il est clair que la conjugaison de toutes ces attaques nous renforcent dans nos convictions :

IL Y A BIEN VIOL DE LA CONVENTION RATIFIEE PAR LA FRANCE . LES AUTEURS SONT LES TRIBUNAUX DE COMMERCE DE NANTES ET DE RENNES COUVERTS PAR CERTAINS MAGISTRATS DE LA COUR D’APPEL DE RENNES RESPONSABLES DU FONCTIONNEMENT DES TRIBUNAUX DE COMMERCE .

Les manoeuvres et attaques nous laissent compltement indiffrents , notre cible est de faire respecter les droits des victimes , l’cume des choses est sans intrt .

Nous savons que la machine judiciaire de RENNES , vole au secours de quelques U.M.P. tels le dput rapporteur de la mer Mr Aim KERGUERIS qui est traduit devant le tribunal militaire pour s’tre accapar un march public ; son fidle compagnon de route le fameux avocat Mtre QUIMBERT de NANTES sur lequel pse une enqute au plus haut niveau de la magistrature ... etc .

A vaincre sans prils ....Quand on a plus rien perdre on peut prendre tous les risques . A.M.