confederation-maritime.org

contact@confederation-maritime.org

JUGEMENT : ERIKA/TOTAL ...LA CONFEDERATION MARITIME DE BRETAGNE FAIT APPEL !


La CONFEDERATION MARITIME DE BRETAGNE a dcide l’unanimit de faire APPEL du jugement rendu dans le procs ERIKA PARIS le 16 janvier 2008 .

Les lments dterminants de cette procdure d’appel :

- La condamnation purement symbolique de TOTAL n’imdemniser que le cinquime des prjudices subits par les vraies victimes .
- La scandaleuse attitude des politiques qui crient victoire , alors qu’il s’agit d’un chec cuisant pour ceux qui ont vraiment souffert et souffrent encore dans leurs vies prives familiales et professionnelles.
- Le rejet de la procdure initie par la CONFEDERATION MARITIME , alors que seul notre syndicat dnonce les malversations de TOTAL du FIPOL , de la STEAMSHIP MUTUAL et de leurs complices . Le but tant bien videmment de discrditer le syndicat qui a eu l’audace de dposer une plainte pnale pour escroqueries et dtournement de fonds ( ple financier de PARIS le 12 dcembre 2007 ) .
- La rfrence , figurant au jugement , prenant en compte les malversations du FIPOL quand aux indemnisations DES PCHEURS DE PALOURDES ; Sur la base de ses propres estimations non contradictoires , le FIPOL dcide qu’il n’est pas possible de pcher en dea d’un coefficient de mare de 85 ... Cette position ignoble , dmentie par les AFFAIRES MARITIMES , n’a pour but que de priver la population maritime la plus fragile de ses justes indemnits . Les sommes non payes aux victimes sont reverses TOTAL.

Dans ce jugement aucune rfrence n’est faite la CONVENTION INTERNATIONALE de 1992 , ratifie par la FRANCE , et qui octroie au JUGE COMMISSAIRE et lui seul , le pouvoir de dcider des indemnisations et de rpartir quitablement le fonds de responsabilit de l’armateur entre les victimes au prorata de leurs demandes .

Le TRIBUNAL de PARIS semble valider le viol systmatique de la convention , sachant que le JUGE COMMISSAIRE ne dtient toujours pas le moindre centime rpartir entre les vraies victimes . Nous en sommes au troisime TRIBUNAL DE COMMERCE et au QUATRIEME JUGE COMMISSAIRE ...

Chacun d’entre nous a le devoir imprieux d’aider la FRANCE devenir une dmocratie et la justice d’tre indpendante et loyale sans tenir compte de la puissance financire et politique des parties . A.M.