confederation-maritime.org

contact@confederation-maritime.org

ERIKA : LETTRE Madame LE BAIL , MAGISTRATE A LA COUR D’APPEL DE RENNES !

LA 2me Chambre commerciale de la COUR D’APPEL de RENNES !


Madame LE BAIL MAGISTRATE

Vous venez nouveau et pour la quinzime fois de condamner les victimes de la mare noire de l’ERIKA !

Il y a un vritable problme qu’il faudra bien clairer un jour , il est vrai que votre prsident est hlas toujours Yves LE GUILLANTON , ce qui explique certainement cette situation compte tenu de ses liens personnels avec Michel PECOUL du tribunal de commerce .

Comment et pourquoi une COUR d’APPEL se rsigne t-elle violer systmatiquement une convention internationale ratifie ?

Comment et pourquoi une COUR d’APPEL se plait-elle condamner systmatiquement les victimes en niant la ralit et en ignorant les avis administratifs officiels , crits ministriels , le droit et les rgles maritimes les plus lmentaires ?

Que des tribunaux de commerce soient impliqus dans les circuits financiers n’est pas une nouveaut , de surcroit lorsqu’ils se dbarrassent du dossier "ERIKA " les uns aprs les autres ( NANTES et RENNES ) aprs avoir servis les intrts de la grande finance internationale ( FIPOL , STEAMSHIP MUTUAL ) de LONDRES !

Mais que la COUR D’APPEL , fut-elle une chambre commerciale , puisse sombrer dans ce type de raisonnement est trs inquitant !

Il faudra bien en sortir un jour , aprs 12 ANS de combat trs dur , il n’est pas question pour nous d’abandonner . Ce que je crains le plus en est une drive violente ... Pour l’instant je tente encore de faire au mieux !

Je multiplie les rendez vous avec nos dputs ( Christophe PRIOU et Michel GRALL ) avec notre prsident ( Jean Yves LE DRIAN ) qui ont d’ailleurs tous dj pris position . Avec des professeurs d’universits maritimes ( professeur Martin N’DENDE master de droit maritime l’universit de NANTES ) , avec les autorits maritimes , avec les prsidents de syndicat de magistrat ( Christophe REGNARD ) , avec les conseillers du prsident l’Elyse ( Cristophe MALVEZIN ) etc ... D’autres demandes de rendez vous sont en cours !

Nous avons aussi saisit la COUR des COMPTES , le PLE FINANCIER de PARIS et TRACFIN sur le dtournement de la somme gage entre les mains du mandataire liquidateur de RENNES ( Christophe BIDAN ) et place sous contrle dui juge commissaire de St BRIEUC ( Charles JEHAN ) , 13 millions d’euros ...

Nous tentons , madame LE BAIL , d’obtenir le maximum de rflexion sur le comportement de votre 2 me chambre commerciale qui a valide ce dtournement de fonds !

Ceci explique , selon nous , la condamnation systmatique des victimes , afin de les affaiblir financirement et les dissuader de toutes investigations.

Ce type de raisonnement ne tient pas dans la dure et surtout pas contre des marins habitus des prils bien plus grand !

Madame LE BAIL , nous pensions qu’une dame , certainement mre de famille , saurait avoir le temprament ncessaire pour rsister aux pressions malsaines qui vous entourent .... Hlas ! Nous sommes tristes pour vous , qui avez encore condamn des victimes !

Quant nous , DEBOUT , sur le pont la manuvre ! Alain Malard