confederation-maritime.org

contact@confederation-maritime.org

Communiqu TK Bremen


TK Bremen - Photo P. Desroche

Les leons de l’ERIKA n’ont pas t tires !

L’tat franais est coupable !

Le TK BREMEN chou dans un scnario qui prsente tous les aspects de la fuite en avant financire.

A l’vidence, un bateau lge offre un fardage trop important pour n’tre mouill que sur une seule ancre dans une zone de mouillage peu abrite... Et en cas de drapage, un navire correctement motoris a toujours la possibilit de mettre en fuite et dans ce cas, rentrer nouveau vent arrire au port de Lorient ou dans la rade abrite ...

La pleine mer tant 2 H du matin, il y avait suffisamment d’eau pour un bateau lge... Ce que tout capitaine aurait fait.
Au lieu de cela, le bateau est parti la drive, Travers au vent, pour s’chouer paralllement la plage...

Un bateau donc sous-motoris, g de 30 ans qui n’aurait, semble-t-il, pas pass le prochain contrle de certification... Tous les ingrdients pour faire marcher une bonne assurance...

Et pourquoi en FRANCE ?

Tous les armateurs le savent, la France est un pays laxiste qui n’exige pas le respect de sa signature au pied de la convention internationale de 1992 qu’elle a pourtant ratifie.

Ce sont les assureurs ptroliers qui dcident des indemnisations des victimes en se comportant comme une juridiction la place des tribunaux...
Ce qui est le cas pour l’ERIKA o une somme de 13 MILLIONS d’EUROS pourtant gage au profit des victimes a t impunment dtourne par le FIPOL et la STEAMSHIP MUTUAL.

Les bateaux peuvent s’chouer et polluer la BRETAGNE , ils ne prennent aucun risque , l’tat franais est parfaitement complice !

Alain Malard pour la Confdration Maritime