confederation-maritime.org

contact@confederation-maritime.org

ERIKA : LA JUGE D’INSTRUCTION TERMINE L’INFORMATION PENALE !

VIOL D’UNE CONVENTION DONT LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EST LE GARANT !


La confdration maritime vient de recevoir l’avis partie nous informant de la clture de l’instruction pnale suite au dtournement de fonds , de sommes gages , d’escroquerie et d’abus de confiance de la part du FIPOL et de la STEAMSHIP MUTUAL .

Nous saisissons immdiatement tous les candidats l’lection prsidentielle afin de connaitre leur position sur le respect de la SIGNATURE DE LA FRANCE .

Nous sommes dans le cadre d’une convention internationale ratifie par la FRANCE , le prsident de la rpublique est le gardien de la signature des conventions et des traits . ( convention internationale de 1992 organisant les indemnisations suite aux pollutions par hydrocarbures )

Or la dite convention a t intgralement viole par les satellites des ptroliers que sont LE FIPOL et la STEAMSHIP MUTUAL .

Ces compagnies d’assurances ptrolires se sont comportes comme des juridictions la place des tribunaux de commerce qui sont complices .

L’armateur propritaire de l’ERIKA devait gager une somme de 13 MILLIONS d’euros entre les mains du juge commissaire afin de les rpartir quitablement entre les victimes de la mare noire .

Or cette somme pourtant gage la caisse des dpts et consignations , a t dtourne , littralement vole par le FIPOL et la STEAMSHIP MUTUAL , sans aucune raction du juge commissaire ni des tribunaux de commerce complices ...

Ces organismes d’assurance se sont comports comme des juridictions , violant ainsi la convention ratifie par la FRANCE ...

C’est ainsi que plus de DOUZE ANNES plus tard , ni les victimes ni les collectivits locales ne sont encore indemnises ...

Le PRSIDENT de la RPUBLIQUE va t-il ragir ? va t-il laisser faire ?
sachant que le procureur de la rpublique doit prendre maintenant des rquisitions ...

Le PRSIDENT DE LA RPUBLIQUE va t-il intervenir afin de faire respecter la signature de la FRANCE dont il est le garant ?

Somme nous tous gaux devant les lois ? Y a t-il une drogation pour les puissances financires ?

Cette question est maintenant pose tous les candidats cette lection prsidentielle .

Pour le syndicat : Alain Malard