confederation-maritime.org

contact@confederation-maritime.org

ERIKA : INDEMNISATIONS : LE SCANDALE !

Communiqu de presse du 12 avril 2012


Alors que je suis en mer depuis plus d’un mois , en plein ocan atlantique , quelques 600 milles des cotes de la Guadeloupe , j’apprends la confirmation de ce que je dnonce depuis 12 ans : LE VIOL DES CONVENTIONS INTERNATIONALES pourtant ratifies par la France !

A l’origine , ce sont bien le FIPOL et la STEAMSHIP MUTUAL assureurs de l’ERIKA , qui se sont comports comme des juridictions en dtournant et en utilisant la somme de 84 millions de francs ( 13 millions d’euros ) pourtant consigne et gage entre les mains du juge commissaire .
D’abord les tribunaux de commerce de Nantes et de Rennes et aujourd’hui St Brieuc , ont laiss faire se dbarrassant ainsi du cadeau empoisonn de la gestion des indemnisations . Aids en cela par un quarteron d’avocats ’’ maritimistes ’’ vreux !
Puis la cour d’appel de Rennes a valid ce dtournement de fonds . La machine infernale tant alle si loin qu’il n’tait plus possible de l’arrter sauf discrditer les tribunaux de commerce , lesquels pourtant ont t rcuss ...par la Confdration maritime .

J’ai alert les politiques de tous bords sur ce scandale , rien n’y a fait ! Seul Mr Dominique BUSSEREAU devant la porte duquel j’ai fait une grve de la faim le jour du rveillon , a compris la malversation et nous a crit en ce sens , par la plume de Mr Michel PELTIER administrateur des AFFAIRES maritimes , mais sans plus de rsultat .

Mais le grand coupable reste Mr SARKOZY que j’ai personnellement rencontr au GUILVINEC et qui m’a promis de rgler le problme .
Ses conseillers pche m’ont reu l’Elyse , y compris le secrtariat gnral de la mer , mais ils se sont tous abrits derrire la ’’ justice ’’ .

Aujourd’hui la cour de cassation ne peut videmment pas valider le viol d ’une convention internationale ratifie par la France et elle a raison .
Le droit international l’emportant sur le droit national ( article 55 de la constitution ).

Sur les conseils de Mme EVA JOLY j’ai port plainte au pnal mais le parquet de LORIENT refuse son tour de constater le dtournement de fonds par le FIPOL et la STEAMSHIP ! ’’ ABSENCE DE QUALIFICATION PENALE ’’ me dit le procureur !

Alors qu’aujourd’hui la solution est bien l , nul besoin d’aller Malte , l’tat du pavillon , il suffit de constater la ralit et de faire appliquer scrupuleusement la convention de 1992 qui est aussi ratifie et qui dit :
- Le fonds de limitation de responsabilit de l’armateur n’ayant pas t constitu sa responsabilit est devenue illimite .
- Le FIPOL et la STEAMSHIP ayant dtourn des fonds qui auraient du tre squestr entre les mains du juge commissaire , ils sont coupables pnalement et le pnal tient le civil en l’tat .

Il suffit pour cela d’un peu de courage des magistrats .

Alain Malard ( en liquidation judiciaire personnelle ’’ ERIKA ’’ depis 12 ans )