confederation-maritime.org

contact@confederation-maritime.org

PROCES ERIKA en APPEL PARIS : LA FIN DES FANFARONS !


Ce journaliste d’un grand quotidien m’invite djeuner afin de recueillir mes impressions sur le procs ERIKA devant la COUR D’APPEL de PARIS .

Sans hsiter , spontanment je lui rponds ’’ C’est la fin des fanfarons ’’ .

Cela fait DIX ANS que je frquente les tribunaux , pas loin d’une centaine de comparutions , tribunaux de commerce , d’instance et cours d’appel ; jamais je n’ai rencontr et j’en suis estomaqu , une telle disponibilit , une telle humanit de la part des magistrats ...tant l’avocat gnral Mme Franoise MOTHES que le prsident Mr VALANTIN et les trois autres magistrats , auxquels nous serrons la main le matin en arrivant , en changeant des propos courtois , car ils arrivent un bon quart d’heure avant les dbats .
Ces magistrats sont trs loin des fanfaronnades des tribunaux de commerce et autres du mme tonneau o les magistrats n’ont strictement aucune considration pour les hommes , trop occups qu’ils sont contempler leur propre nombril ...

Victimes que nous sommes des tribunaux de commerce et de leurs complices , je dsesprais de la justice et n’y croyais plus du tout , comme bon nombre de gens . Je ne sais quelle dcision rendra la COUR D’APPEL de PARIS , mais ce que j’affirme , est qu’elle m’aidera me rconcilier avec l’institution judiciaire .
Les parties civiles , c’est dire les victimes , ont t considres , la parole leur a t donne chaque fois qu’elle le souhaitait . Pour ma part et au nom de la Confdration Maritime , j’ai bnfici des mmes gards que tous les avocats , ni plus ni moins . J’ai pu poser toutes mes questions , y compris Mr Thierry DESMAREST .

Si ma venue PARIS tait un peu redoute , comme elle l’tait dans les tribunaux de commerce de NANTES , RENNES et St BRIEUC , j’avoue que la qualit de l’organisation des dbats a largement contribu mon apaisement .

A propos d’apaisement , celui ci ne sera dfinitivement acquis que lorsque la JUSTICE INTGRALE sera rendue dans le scandale de l’ERIKA ; c’est dire que le dtournement de fonds des sommes gages entre les mains des juges commissaires successifs , sera effectivement reconnu .

Que la STEAMSHIP MUTUAL , assureur de l’ERIKA , et le FIPOL qui ont dtourn ces sommes leur profit ( 84 MILLIONS de francs ) et se sont comports comme une juridiction en escroquant les victimes , soient effectivement condamns par une vraie justice quitable .

Il n’est pas acceptable qu’une justice deux vitesses protge ces multinationales multimilliardaires qui violent impunment les conventions et les lois qui s’imposent tous .

Le viol caractris des lois associ aux escroqueries manifestes et reconnues par l’administration et le ministre ne peut contribuer mon ... apaisement ... Le combat continue ! A.M.