confederation-maritime.org

contact@confederation-maritime.org

ERIKA : NOUS AVONS TOUT ESSAYE !

Que reste t-il aux victimes ?


NOUS AVONS TOUT ESSAYE !

- Demande d’entretien avec le mandataire liquidateur BIDAN de RENNES : Refus
- Demande d’entretien avec le juge commissaire de St BRIEUC : Refus
- Procdures devant les tribunaux de commerce : Dbouts ou condamns
- Procdures devant la cour d’appel de RENNES : Condamns
- Demande d’entretien au procureur gnral J.F THONY de RENNES : pas de rponse
- Demande d’intervention Mme la Prfte de RENNES : Pas de rponse
- Signalement la ministre de la justice : Pas de rponse
- Signalement au prsident MACRON : Pas de rponse
- Demande de rgularisation devant le FIPOL : Refus
- Demande de rgularisation devant la STEAMSHIP MUTUAL : Refus
- Demande de rgularisation la compagnie TOTAL : Pas de rponse
- Demande d’intervention au GRAND ORIENT de LORIENT : Pas de rponse
- Demande d’intervention pour rgularisation Jean Yves LE DRIAN rapporteur de l’enqute parlementaire : Pas de rponse .

Que reste t-il aux victimes pour obtenir une rgularisation de leurs droits aux indemnisations suite aux escroqueries sur les coefficients de mares et maltraitances financires faites au syndicat de la Confdration Maritime ?

Jean Yves LE DRIAN rapporteur de la commission parlementaire est parfaitement au courant de ces maltraitances puisqu’il tait intervenu auprs du FIPOL , mais n’a pas donn suite son intervention ... C’est pourquoi nous lui avons demand et demandons encore d’intervenir 20 ans aprs les faits qui demeurent !

Je tenais , afin de prouver notre bonne foi bien expliquer le contexte afin que nous ne soyons pas culpabilis lors de nos actions venir , que nous reste t-il ? puisque toutes les recherches de solutions pacifiques et lgales ont t puises ? ? ? A.M.