confederation-maritime.org

contact@confederation-maritime.org

ERIKA : LE COMBAT CONTINUE !


Nous devons combattre ce qui est injuste !
Aprs mon rendez vous RENNES pour le journal du soir de FRANCE 3 tlvision , ce lundi 29 mars 2010 nous avons pris la route de PARIS .

Avec mon ami Xavier LAMBION , notre tat d’esprit tait de tourner dfinitivement la page ERIKA pour nous consacrer l’association MARINS du MONDE .... Malheureusement cela ne nous a pas t accord !

La COUR D’APPEL de PARIS a rejet la demande de notre syndicat , au prtexte qu’il manquait une pice au dossier , savoir notre dclaration d’origine la mairie de AURAY ...

Le rsultat est que les pcheurs de palourdes n’ont obtenus aucune indemnisations sur leur perte d’activit au cours du premier trimestre de l’an 2000 . Seuls les jours de mares aux coefficients suprieurs 85 ont t partiellement indemniss .

La famille JACQUEMIN , le FIPOL et la STEAMSHIP MUTUAL ayant dcid que les pcheurs ne pouvaient travailler en de de ce coefficient ... Ce qui constitue une vritable escroquerie .

Nous allons donc dposer une requte en rvision auprs de la COUR D’APPEL de PARIS afin de faire reconnaitre notre syndicat professionnel qui a dj t reconnu par la COUR D’APPEL de RENNES et bien d’autres juridictions .

Par ailleurs trois autres procdures sont actuellement en cours :

- Une plainte pnale au ple financier pour escroquerie et dtournement de fonds contre la famille JACQUEMIN , le FIPOL et la STEAMSHIP MUTUAL .

- Une requte en interprtation auprs de la COIUR D’APPEL de RENNES concernant l’arrt de 2006 qui reconnait les indemnisations et la validit des quittances subrogatives pour les jours de mares suprieurs 85 mais ne valide pas d’indemnisations pour les jours de pche infrieurs ce coefficient . Ces indemnisations restent dues .

- Une procdure en rfr LORIENT pour exiger la remise de l’expertise qui ne permet pas la pche en dea d’un coefficient de 85 . Cette expertise que nous rclamons depuis des annes nous est refuse par le FIPOL . Une expertise doit tre communique la partie adverse , faute de quoi la procdure n’est pas contradictoire et devient nulle ... Pourquoi le FIPOL nous cache cette expertise , qui contredit l’administration des Affaires Maritimes et la ralit tout simplement ? jugement le 06 avril prochain .

Suivant qu’une justice nous soit rendue ou non , nous aurons combattre tous les acteurs malveillants qui ont jalonn ces dix annes de combat :

Le greffier de NANTES Frdric BARBIN qui a pass une fausse annonce lgale . L’avocat Luc GRELLET de PARIS qui a demand par crit , au juge commissaire de violer la convention . Michel PECOUL le prsident du tribunal de commerce de RENNES qui a cautionn le viol de la convention et commis de multiples manipulations . Charles JEHAN le juge commissaire du tribunal de commerce de St BRIEUC qui toujours refus de recevoir les victimes . Willem Oosterveen l’administrateur du FIPOL qui a pilot le viol de la convention en dtournant des sommes gages . La famille JACQUEMIN de LORIENT dont il n’est plus utile de dcrire les escroqueries ... Il faudra bien un jour tirer un trait en bas du bilan ! A.M.